Observer les oiseaux à Toulouse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email

Un article de Manuel Leick-Jonard, militant toulousain et co-responsable de la commission condition animale EELV.

Pendant le confinement, vous pouvez aider vos proches et les personnes en situation difficile, mais aussi aider les oiseaux ! C’est la bonne saison pour les observer car ils chantent à plein poumon, se font la cour, construisent leur nid… et la pause dans le brouhaha des activités humaines nous permet de les entendre davantage.

Le site https://www.oiseaux.net/identifier/ est un très bon outil pour apprendre à les reconnaître. On y trouve tous les oiseaux du monde par taille/ région, avec une fiche sur l’oiseau avec ses photos.
Le site www.oiseaux.net ou sur la sonothèque de la LPO Île-de-France permettent d’écouter les chants.

Le poster de l’Observatoire des oiseaux des jardins vous permettra de reconnaître les oiseaux de notre région.
Des fiches sont disponibles ICI  pour en apprendre plus sur le comportement.


Depuis le début du confinement, et depuis mon balcon, quartier Compans, j’ai déjà observé une vingtaine d’espèces. Il y a donc matière à s’exercer pour apprendre à les reconnaître ! Les meilleurs moments de la journée sont le matin ou avant le coucher du soleil, quand les oiseaux sont les plus actifs, mais certains s’agitent toute la journée.


Ensuite, si vous arrivez à reconnaître quelques espèces près de chez vous, vous pouvez participer à différents programmes de sciences participatives pour aider les scientifiques à connaître et suivre les populations d’oiseaux, dont beaucoup, hélas, sont en déclin.
La LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle gèrent l’observatoire participatif  Oiseaux des Jardins, où l’on peut également noter les hérissons, écureuils et autres animaux.

Sur la base de données Faune-France, ils ont lancé le programme « Confinés mais aux aguets » . Il y a même un défi papillons , pour lequel cette affiche des papillons habituels des jardins peut vous aider.


Si vous hésitez entre plusieurs espèces, voulez savoir qui chante dans votre jardin ou avez des questions sur le comptage des animaux, n’hésitez pas à nous écrire un message à contact.toulouse@eelv31.org, ou à participer à notre groupe facebook pour nous envoyer des descriptions, des photos et des enregistrements audio : nous vous aiderons à identifier vos observations.

Un article à lire dans Reporterre : le confinement, un répit pour les animaux sauvages

Des cours en ligne gratuits :

Laisser un commentaire