Le Boulevard Urbain du Canal Saint-Martory (BUCSM) : l’illusion de la fin des embouteillages, un projet dépassé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email

Lire le document

Résumé

Nous, élu.es et militant.es EELV de l’agglomération toulousaine, nous opposons au BUCSM car ce projet :
• du siècle dernier, est déconnecté des besoins actuels de mobilités et de la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre;
• participe à la construction d’un “Grand contournement ouest”, qui constituerait, à terme, une seconde rocade;
• ne répond pas aux problèmes de circulation du secteur alors qu’il va détruire de nombreuses terres naturelles et agricoles;
• est bien trop coûteux et créera de nouvelles routes qui seront encore saturées à terme.
Pour EELV, les solutions sont :
• une augmentation de l’offre de transports en commun (fréquences et plages horaires des bus),
• le développement d’un véritable réseau ferroviaire toulousain (RER),
• le développement des modes actifs, notamment la réalisation des réseaux express vélo (REV).

La publication a un commentaire

  1. jeremy duployer

    Comme solutions alternatives il y a également :
    – le télétravail de manière intermittente à poursuivre dans de nombreux secteurs même après le déconfinement
    – le covoiturage pour lequel se targue tant la majorité PS
    – l’aménagement des horaires de travail pour en finir avec les heures de pointe
    – des plans de déplacement entreprises généralisés dans le public et dans le privé, obligatoires dans la métropole incluant toutes les solutions d’intermodalité

    Notons enfin le non sens incroyable qu’il y a à instaurer une Zone à Faibles Emissions pour parallèlement déplacer les émissions dans la périphérie et ainsi pénaliser la santé et le bien-être des habitant du sud-ouest toulousain !

Laisser un commentaire