Communiqué de presse sur la constitution du groupe Métropole Archipel Citoyen élargi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email

Jeudi 1er octobre 2020.
 EELV Toulouse souhaite apporter des éléments de clarification concernant le processus de création d’un groupe politique à la métropole comprenant des élus d’Archipel Citoyen et des élus d’autres communes de la métropole. 

A la ville de Toulouse, un groupe d’opposition Archipel Citoyen existe et travaille efficacement. 

A la métropole, aucun groupe n’a, à ce jour, été officialisé. Le communiqué de presse du 28 septembre envoyé par certains n’a pas été approuvé par l’ensemble des personnes qui travaillaient à la création d’un groupe unique depuis trois mois. 

Ces trois mois de tractations attestent de difficultés réelles. Parmi elles nous pouvons citer la culture politique d’élu-e-s d’autres communes (Cugnaux, L’Union, Colomiers, Tournefeuille) qui n’ont pas la même histoire qu’Archipel Citoyen, ou le souhait de la part de la France Insoumise d’une représentation politique spécifique. 

Nos élus EELV ont ainsi été amenés à faire une proposition pour lever les blocages : celle de créer des groupes coordonnés par un inter-groupe qui aurait la mission de porter les projets politiques construits durant la campagne municipale par les différentes listes, tout en mutualisant les forces. 

La réunion du lundi 28 septembre s’est terminée sur un clivage entre ceux qui défendaient cette proposition et ceux qui souhaitaient un groupe unique. Un communiqué a été transmis hâtivement à la presse et suivi d’interprétations erronées sur les réseaux sociaux, dont celle du député européen Manuel Bompard, annonçant la sortie d’EELV de la démarche Archipel Citoyen. 

Nous déplorons la sortie irréfléchie et non consentie de ce communiqué dans les médias dont le retentissement négatif va au-delà des élus, fragilisant grandement le mouvement Archipel Citoyen en mettant ses militants devant le fait accompli. L’échange et la décision collective sont dans l’ADN du mouvement Archipel Citoyen.

Par ce communiqué du 28 septembre, les signataires ont privé le mouvement de la capacité d’intelligence collective du groupe. Il en va de même pour le groupe local EELV Toulouse. Nous refusons que 18 mois de campagne municipale et de travail collectif soient réduits à néant. 

Nous réitérons notre attachement au projet Archipel Citoyen. Nous comptons parmi nous des fondateurs du projet et nous sommes le premier groupe politique à l’avoir rejoint dès février 2019, avant les élections européennes. Nous l’avons fait par conviction, par soutien pour cette démarche municipaliste et dans le respect de nos valeurs communes. 

Nous pensons que la solution proposée par nos élus EELV pour la métropole permettrait d’y travailler efficacement et nous alertons de nouveau, comme nous l’avions fait en septembre 2019, sur la nécessité de préserver l’essence de la démarche. En attendant que l’organisation soit finalisée, nous restons des Archipéliens convaincus.


Patrick MAURY et Clémentine RENAUD, porte-parole du Groupe Local EELV Toulouse

Laisser un commentaire